Créer un réseau social

Quelles sont les différences entre Minsh et Slack?

Minsh-vs-Slack

Slack et Minsh sont des outils de communication interne pour entreprise. Tandis que Slack est une application mondialement connue, Minsh est son discret concurrent, offrant ses services en marque blanche. Qui sait, peut-être l’avez-vous déjà utilisé une application Minsh auparavant sans même le savoir. Dans cet article, nous présentons les deux solutions, ainsi que leurs principales différences dans le but de vous aider à évaluer quelle est la meilleure option pour votre projet.

Application de messagerie avant tout

Pour un directeur, un manager, ou encore un chef de projet, il est intéressant de pouvoir communiquer avec son équipe en une fraction de seconde grâce aux notifications-push. Pour cette raison, Minsh et Slack sont construites autour d’un système de messagerie instantanée sur téléphone mobile. Les deux organisations ont peaufiné leur produit pour offrir une expérience exceptionnelle en matière de chat: possibilité d’échanger avec toute l’équipe, en groupes ou encore en privé, de mentionner un utilisateur ‘@’ à la Twitter, et d’échanger photos, vidéos, ou documents.

L'interface de messagerie sur Slack (à gauche) et Minsh (à droite)
L'interface de messagerie de Slack (à gauche) et Minsh (à droite)


Quelles sont donc les grandes différences entre ces deux produits? Nous en avons identifié cinq que nous listons ci-dessous de la plus aondine à la plus importante.

1. Discussions

Lorsqu’on compare Slack avec d’autres applications de messagerie usuelles, une particularité importante est qu’elle ne permet pas à ses utilisateurs de rajouter des commentaires relatifs à une discussion dans le passé (voir la vraie raison pour laquelle Slack est estimée à plus d’un milliard de dollars – article en anglais). Autrement dit, il faut en tout temps suivre ce qui se passe dans l’application et réagir immédiatement, sous peine de ne pas pouvoir donner votre avis à un moment ultérieur. D’une certaine façon, c’est très bien joué: Slack force ainsi tout le monde à rester très attentif à tout ce qui s’y passe. D’un autre côté, cela implique également que les utilisateurs se laisseront plus facilement interrompre dans leur travail, par peur de manquer quelque chose. Le système de Minsh est quant à lui plus indulgent: les utilisateurs peuvent ajouter des commentaires relatifs à un sujet longtemps après sa publication. Les discussions sont constamment triées afin qu’un sujet plus vieux remonte à la surface s’il reçoit un commentaire plus tard. Cela permet ainsi aux utilisateurs qui s’étaient peut-être déconnectés un moment de pouvoir rattraper tout ce qu’ils ont raté, et donner également leur avis.

Souhaitez-vous que votre équipe soit constamment attentive et connectée sur votre outil?


OUI optez pour Slack
NON optez pour Minsh

2. Interface

Nous l’avons déjà dit, Slack est avant tout une solution de messagerie instantanée. Les nombreuses intégrations qu’elle offre gravitent d’ailleurs toutes autour de cette interface de chat. Qu’il s’agisse de créer un événement dans votre calendrier, partager un fichier ou envoyer un email, toutes ces options sont déclenchées en écrivant une instruction en anglais, commençant par le caractère “/“. Par exemple: si je souhaite effectuer un paiement de 5 Euros à John Smith via PayPal, il me faudra écrire l’instruction suivante dans le chat de Slack:

/ paypal send €5 to @johnsmith

Les instructions dans Slack sont très puissantes mais un peu geek
Les instructions dans Slack sont très puissantes mais un peu geek

En tant qu’ingénieur, je trouve cette approche excellente, car elle ouvre la porte à une infinité de possibilités. Il n’est pas étonnant que Slack compte autant d’intégrations! Toutefois si je mets ma casquette de chef de produit, je ne peux m’empêcher de penser à tous les utilisateurs qui n’entrent pas dans la catégorie “geek” et qui auront beaucoup de mal à exploiter la solution à son plein potentiel. Le fait de devoir écrire des instructions en anglais plutôt que de simplement appuyer sur un bouton n’est pas plaisant pour les générations plus anciennes.

Minsh considère également son système de chat comme la pièce centrale de l’application, mais elle intègre toutefois d’autres outils essentiels au travail d’équipe, le tout avec une interface bien plus graphique et surtout – disponible en Français:

  • Un agenda – les utilisateurs peuvent créer des événements, s’inscrire, commenter et donner leur avis.
  • Un annuaire des membres – les membres d’une équipe peuvent rechercher un mot-clé ou un nom et contacter la bonne personne.
  • Un profil personnalisable – chaque utilisateur a une page de profil, composée de champs pouvant être personnalisés selon les besoins de l’organisation
Les fonctionnalités plus limitées mais très graphiques de Minsh
Les fonctionnalités plus limitées mais simples d'utilisation de Minsh

Est-ce que votre équipe est sur Twitter? Ses membres sont-ils plutôt geeks?


OUI optez pour Slack
NON optez pour Minsh

Votre équipe préfère-t-elle le Français?


OUI optez pour Minsh
NON les 2 solutions sont disponibles en Anglais

3. Intégrations

La force de Slack réside dans toutes les intégrations qu’elle offre avec d’autres outils de productivité. En 2017, on compte plus de 1’000 intégrations autour de Slack et tout un chacun peut créer la sienne. Un eco-système s’est formé autout de Slack et ses apps. Pour faire l’avocat du diable, je trouve que dans ce domaine-là, comme dans d’autres lorsqu’on parle de Slack (voir point 2) il faut être un peu geek pour trouver ces intégrations, les installer, les connecter avec son propre compte utilisateur, octroyer les permissions requises, etc.

De son côté, Minsh est bien loin d’offrir autant intégrations et celles qui sont proposées sont basiques: réseaux sociaux, calendrier, Dropbox, iCloud. En contrepartie, Minsh rend le fonctionnement de ces intégrations très simple. Il n’y a rien à installer ou mettre en place. Il suffit de nous le demander et nous nous occupons du reste.. Un autre point qui vaut la peine d’être mentionné est que puisqu’une application Minsh est publiée de manière autonome en marque blanche, chaque équipe peut demander des intégrations et développements personnalisés, spécifiques à l’entreprise.

Avez-vous besoin de synchroniser votre application avec beaucoup d’outils de productivité?


OUI optez pour Slack
NON optez pour Minsh

Possédez-vous un outil personnalisé en interne avec lequel vous aimeriez intégrer votre application?


OUI optez pour Minsh
NON optez pour Slack

4. Budget

Slack dispose d’une version gratuite très permissive, ce qui offre à une équipe une chance unique de la tester immédiatement. Cette version ne permet d’effectuer des recherches que parmi les 10’000 messages les plus récents et accorde jusqu’à 10 intégrations. Le passage à une version payante fait sauter ces barrières, mais l’application peut rapidement devenir onéreuse, particulièrement pour de grandes équipes. Avec son premier prix à 6.00$US par mois par utilisateur, l’application Slack est plus chère que d’autres plateformes collaboratives – article en anglais. Attention, je tiens à dire que la version gratuite de Slack est déjà un excellente solution. Mais il vaut peut-être la peine de considérer ce que la version payante pourrait potentiellement vous coûter si vous deviez un jour franchir ce pas.

Minsh fournit une application de démo sur laquelle les principales fonctionnalités peuvent être testées, mais à l’instar de Slack, elle ne permet pas d’exploiter la solution gratuitement en conditions réelles. Cela est principalement dû au fait que chaque application Minsh est autonome: d’abord créée, puis personnalisée pour l’organisation, et publiée sur les app stores. Les prix démarrent à 259.00 $US par mois, pour une application totalement en marque blanche et sans considération du nombre d’utilisateurs (dans des limites raisonnables de plusieurs milliers).

Votre budget est-il limité?


OUI optez pour Minsh
NON optez pour Slack

5. Marque blanche

A mon avis, nous touchons là au point le plus important; la plus grande différence entre les deux solutions. Slack est une application mobile. On l’adopte en l’installant sur son téléphone, en créant une équipe dessus, et en invitant tous ses membres à l’installer également et rejoindre l’équipe.

Les applications Minsh sont quant à elles une version “marque blanche” de Slack: chaque équipe obtient sa propre application mobile autonome, avec sa propre base de données, et sa propre marque sur les app stores.

Souhaitez-vous posséder votre propre application mobile avec votre propre marque?


OUI optez pour Minsh
NON optez pour Slack

Conclusion

Minsh est un équivalent de Slack en marque blanche. Dans cet article, nous avons mis le doigt sur les plus grandes différences entre ces deux solutions et avons suggéré une liste de questions afin d’aider le lecteur à choisir la solution la mieux adaptée à son cas particulier. Dans cet article, j’exprime mon opinion personnelle. En tant que membre de l’équipe Minsh, j’ai écrit cet article de la manière aussi objective que possible, sans aucune intention de valoriser une solution ou l’autre. Si mon opinion vous dérange, je serais très heureuse d’en discuter avec vous par email ou dans la section réservée aux commentaires.

Slack Minsh
Discussions en temps-réel uniquement; pas possible d’intervenir sur d’anciens messages Commentaires possibles en tout temps, les messages plus récents remontent
Interface relativement geek, basée entièrement sur le chat Agenda, annuaire, profil, adaptée pour utilisateurs moins geek
Intégrations Nombreuses, un peu geek à faire fonctionner Intégrations de base, incorporées à l’appli, possibilité de faire développer des intégrations sur mesure
Budget pour une équipe de 50 démarre à 300$/mois (6$/utilisateur) dès 259$/mois (sans limite d’utilisateurs)
Marque Application Slack dans laquelle on crée sa propre équipe Application autonome avec la marque de l’entreprise
Accueil Minsh
Accueil Slack